Un premier article sous la forme d’un mail, envoyé par Francine aujourd’hui :

Chers amis vendangeurs et futurs vendangeurs,

Encore un week-end qui restera dans nos mémoires!
Le mouvèdre est un très beau et très bon raisin: de grosses grappes lourdes qui se coupent facilement et qui remplissent les seaux très vite, conséquence: les 1ha2 ont été vendangés en à peine 4 heures! nous avons récolté 2 tonnes 100 soit 1500 litres qui sont un équivalent de 2000 bouteilles.
La pluie tant redoutée a attendu que nous ayons fini pour tomber!
Journée grise mais sans pluie et comme toujours beaucoup d’amitié et de rires. Les repas des vendangeurs ont été une fois de plus délicieux:
Pique nique le midi chez Joelle et Jean-Paul et diner chez Cécile et Bernard qui étaient absents mais qui nous ont ouvert lune fois de plus leur maison avec leur générosité habituelle, ce qui est une culture dans leur famille car leur voisins (soeur et beau-frère) Claudine et Claude qui n’étaient pas présents non plus, nous ont une fois de plus également ouvert leur maison, leur piscine, leur hamam…
Cette année, Joelle et Jean-Paul nous avaient préparé avec amour une spécialité du pays: un boeuf à la gardoise dont je vous joins la recette. Ceci arrosé du vin de Langlade.
Il reste maintenant à ce que les moûts se transforment en vin sous la précieuse attention de Jean-Paul.
Comme l’année dernière nous nous retrouverons pour le déguster après qu’il ait fait sa fermentation malolactique. Ce sera ce jour là le moment de lancer la commercialisation de notre vin de l’année dernière qui est particulièrement réussi.
Donc rendez-vous à Saint Remy vers la fin du mois de novembre ou début décembre.
Nous aurons bientôt un blog mis en place par Matthieu et Edouardo pour que nous puissions tous échanger nos idées, nos goûts, nos projets autour de cette vigne et de ce vin.
Je vous embrasse.
Francine.

Rendez-vous est donc pris pour goûter le fruit de notre récolte, et du travail commun !

La recette de ce fameux boeuf (un régal !) sera bientôt mise en ligne, de même que les photos que j’ai, et celles que j’aurai bientôt.